Plus qu'un logement
une expérience
à partager  ____________

Seniors

Logement alternatif

Les familles d’accueil


http://www.famidac.fr
L’association nationale des Familles d’accueil présentent le logement alternatif des personnes âgées, qui ne veulent pas aller en foyer logement ou EHPAD et qui sont accueillis par des familles (agréées par le conseil général de leur territoire).
 

La colocation entre séniors


http://www.cocon3s.fr
Cocon Sénior Solo Solidaire est une association qui développe la colocation entre séniors, partout en France, il n’y a pas d’âge pour partager en location, un logement et lutter contre la solitude.

L’habitat groupé

Aux quatre coins de la France, des hommes et des femmes se regroupent pour promouvoir, imaginer des manières alternatives de vivre et d’habiter éco-responsables et solidaires.
Plus de 50 projets parfois à caractère social, ou intergénérationnel, ou écologique, avec une dynamique d’entraide.

A titre d’exemple à voir : http://lamaisondesbabayagas.fr

A l’initiative de Thérèse CLERC, un groupe de femmes ne se satisfaisant pas des solutions actuelles proposées aux personnes vieillissantes, ont porté pendant plus de 10 ans le projet de construction de la maison des babayagas.
Actuellement, en cours de construction à Montreuil, elle sera un lieu et un mode de vie initiateur de lien social.


La colocation des locataires des bailleurs sociaux (la loi Molle)

Un des articles de la loi MOLLE Article L442-8 (modifié par la LOI n°2009-323 du 25 mars 2009 - art. 61 (V))

Dans le parc HLM, les locataires peuvent sous-louer après information du bailleur, une partie de leur logement :
  • à des personnes de plus de 60 ans ou à des personnes adultes présentant un handicap
  • à des personnes de moins de 30 ans pour une durée d’un an renouvelable.

Le coût de la ou des pièces principales sous-louées est calculé au prorata du loyer et des charges rapporté à la surface habitable du logement.

Les sous-locataires sont assimilés à des locataires pour bénéficier des allocations de logement et de l'aide personnalisée au logement.

Les sous-locataires signataires de ces contrats perdent le bénéfice du droit au maintien dans les lieux dès le refus d'une offre de relogement définitif correspondant à leurs besoins et à leurs possibilités ou, en cas de cessation ou de résiliation du contrat de location principal conclu entre le bailleur et le locataire, à l'issue de leur contrat de sous-location.

Les sous-locataires qui ne répondent plus aux conditions pour être logés par les personnes morales locataires perdent le bénéfice du droit au maintien dans les lieux, ces conditions devant être précisées dans le contrat de location.
Témoignages
Christian: "Lisa est gentille, très gaie et spontanée, elle est d'une compagnie très agréable, nous prenons nos repas du soir ensemble et elle range la cuisine, ce qui me rend un grand service. Elle est pourtant très prise par ses études de médecine "
Bien comprendre

Le logement intergénérationnel fait partie des modes d'habitat partagé intergénérationnel qui ont tendance à se développer depuis quelques années en Europe et plus particulièrement depuis une dizaine d'année en France.

Petites Annonces
Vous trouverez des offres de logement intergénérationnel solidaire des quatre associations